De Scratch Wiki en français

Révision datée du 3 octobre 2021 à 20:57 par Arqwa (discussion | contributions) (Correction orthographe)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)


Les variables cloud (variables nuage)


(☁ variable cloud)
(☁ variable cloud)

Catégorie : Donnée
Type : Blocs de valeur
Ajouté dans : Scratch 2.0


Code du bloc : (☁ variable cloud)


Sur Scratch, une variable cloud (aussi parfois appelée "variable nuage" en français) est un type de variable pouvant garder sa valeur grâce à un serveur.

On peut distinguer une variable cloud d'une variable globale ou locale grâce à une icône de nuage précédant son nom.

Différence entre les variables globales / locales et les variables cloud

Variables globales / locales

Les variables globales et locales servent à stocker temporairement des lettres et des chiffres durant toute la durée du projet. Sa valeur peut-être modifiée au cours du temps grâce aux blocs adéquats mais elle "perdra" sa valeur lorsque le projet sera arrêté ou relancé. Elle reprendra donc sa valeur par défaut (celle qu'elle contenait lorsque le créateur du projet l'a sauvegardé pour la dernière fois, où la valeur donnée par un bloc d'assignation de valeur au lancement du projet, si celui-ci en contient un) lors du prochain lancement du projet.

Variables cloud

Similarités :

  • Elles peuvent, comme les variables globales changer de valeur au cours du temps.

Différences :

  • Les variables cloud ne peuvent stocker uniquement que des chiffres.
  • Les variables cloud ont une valeur d'une longueur limitée à 256 chiffres.
  • Lorsque la valeur de la variable est modifiée, elle le sera également pour toutes les personnes utilisant le projet au même moment. La variable peut donc être modifié par un utilisateur "à distance" pour tous les autres utilisateurs.
  • La variable cloud prendra comme valeur au lancement du projet celle qu'elle avait lorsque la dernière personne ayant été sur le projet a quitté le projet.
  • On ne peut crėer que 10 variables serveurs normalement dans un projet.
Info
 Info :
Les valeurs et les noms des variables cloud d'un projet sont visibles sur la page "Cloud Data" du projet. Cette page est accessible en cliquant sur le bouton adéquat sur la page du projet en question.
Attention
 Attention :
Seuls les utilisateurs connectés et ayant le rang de Scratcher confirmé (et d'Équipe Scratch) peuvent modifier la valeur d'une variable cloud; les autres ne pouvant y accéder qu'en lecture uniquement.

Utiliser une variable cloud

Les caractéristiques particulières des variables cloud permettent aux Scratcheurs les maîtrisant de réaliser des projets avec des mécaniques plus avancées.

Il est alors possible de réaliser, entre autre, des jeux multijoueurs en ligne, un système de sauvegarde du meilleur score sur le projet, une liste des derniers utilisateurs ayant visité le projet, etc... Les possibilités sont donc multiples.

Concernant leur utilisation (lecture et modification de leur valeur), elle s'effectue de la même façon qu'une variable locale / globale, avec les blocs mettre [☁ variable cloud v] à (0), ajouter (1) à [☁ variable cloud v]::variables et (☁ variable cloud).

Listes cloud et Stocker des lettres et autres caractères spéciaux

Une des contraintes des variables cloud et le fait de n'accepter que des chiffres.

Pour pouvoir stocker des données telles que des lettres et autres caractères spéciaux, quelques techniques peuvent êtres employées pour y parvenir.

Convertir chaque lettre en chiffre

Une de ces techniques est d'attribuer une valeur numérique (un nombre quoi) à chaque caractère du texte à stocker. Ces nombres seraient alors mis bout-à-bout pour former un grand nombre, qui lui sera stocké.

Par exemple, nous voulons pouvoir stocker tous les caractères de 0 à 9, de a à z (en minuscule), de A à Z (en majuscule) et quelques caractères spéciaux (tels que " " (espace), "." (point), "," (virgule), ";" (point virgule), "'" (apostrophe), """ (guillemet), "+" (plus), "-" (moins), "*" (fois), "/" (divisé) et "_" (tirait du bas)).

Nous comptons qu'il nous faut donc 73 nombres différents (10 chiffres + 26 lettre minuscules + 26 lettres majuscules + 11 caractères spéciaux).

La table de correspondance utilisée pour l'exemple. Chaque caractère correspond à un nombre.

Pour pouvoir encoder et décoder tous ces symboles plus facilement, nous utiliseront des nombres d'une même longueur. Une longueur de 2 chiffres par nombre convient parfaitement à la situation, puisque nous comptons en base 10 (notre système de comptage utilise 10 chiffres, de 0 à 9, et non 2 comme en binaire avec le 0 et le 1). Deux chiffres en base 10 nous donnent donc 100 combinaisons possibles (10 possibilités pour le premier chiffres et 10 possibilités pour le deuxième chiffre, soit 10 x 10 possibilités, soit 10²), soit 100 caractères différents à stocker, or nous n'en avons besoin que de 73 dans cet exemple; il reste donc une vingtaine de nombre disponibles pour encoder plus de caractères spéciaux.

Il n'y a plus qu'à attribuer un nombre à chaque caractère. Dans cet exemple, le caractère "1" aura correspondra au nombre 01, "2" au nombre 02, "a" au nombre 11, "b" au nombre 12, etc...


Info
 Info :
En raison des limites de stockage à 256 caractères, cette technique ne permet de stocker que 128 caractères(256/2).

On peut en revanche multiplier par dix l'espace de stockage en collant les variables cloud et en les utilisant comme une seule variable

Attention
 Attention :
Veillez à ne pas utiliser le nombre "00" pour un caractère, car si une variable est mise à une valeur commençant par "00", le "00" sera retiré (car les zéros devant un nombre peuvent être retirés).
Info
 Info :
Cette technique permet pourtant d'utiliser les nombres de "01" à "09", car si un des zéros venaient à disparaître, on peut s'en apercevoir rapidement grâce à la longueur du nombre qui devient impaire, alors qu'elle est toujours paire dans notre cas (puisque nous utilisons 2 chiffres par nombre pour chaque caractère). Le zéro supprimé pourra donc être rajouté facilement en début du nombre.


Encode et décoder les variable cloud


Tutoriels plus détaillés

Le Scratch Wiki Fr propose une série de tutoriels plus détaillés pour certaines utilisations plus précises des variables cloud, tels que :

Listes Cloud

Introduction

Nombreuses sont les personnes qui demandent la création sur Scratch de "listes cloud", l'équivalent des variables cloud. Cela à toujours été refusé, au motif que cela prend trop de place. Il est cependant possible d'en créer une en se basant sur les variables cloud.

Attention
 Attention :
Les listes cloud que vous allez créer ne sont évidemment pas illimitées, comme elles sont basées sur les variables cloud, qui sont elles-même limitées...


Variables cloud

Voici quelques principes des variables cloud nécessaires pour la création de notre liste cloud. Les variables cloud possèdent trois limites, en raison du coût d'entretien des serveurs où sont stockées les variables cloud:

  • On peut avoir sur 1 projet au maximum 10 variables cloud
  • On peut stocker au maximum 256 caractères sur une variable cloud
  • On ne peut stocker que des chiffres (0;1;2;3;4;5;6;7;8;9), ainsi que deux signes (- et .)

Listes

Voir plus : Listes
Les listes permettent de stocker un nombre illimité d'éléments. Elles n'existent pas dans tous les autres langages de programmation, mais ont été ajoutées à Scratch pour simplifier son utilisation.Vous pouvez trouver un article sur les listes à en cherchant "blocs de donnée" dans la barre de recherche du wiki.

Chiffrer et Déchiffrer

Principe

Nous allons donc maintenant apprendre à chiffrer un texte, en raison de la contrainte des variables cloud. Il faut donc établir un code associant un nombre à un caractère.

Par exemple, nous voulons pouvoir stocker tous les caractères de 0 à 9, de a à z (en minuscule), de A à Z (en majuscule) et quelques caractères spéciaux (tels que " " (espace), "." (point), "," (virgule), ";" (point virgule), "'" (apostrophe), """ (guillemet), "+" (plus), "-" (moins), "*" (fois), "/" (divisé) et "_" (tiret du bas)). Nous comptons qu'il nous faut donc 73 nombres différents (10 chiffres + 26 lettre minuscules + 26 lettres majuscules + 11 caractères spéciaux).

La table de correspondance utilisée pour l'exemple. Chaque caractère correspond à un nombre.
Attention
 Attention :
Il faut bien mettre "01" et non "1", car le programme ne saurait plus faire la différence entre le premier caractère de "17" et "1"
Attention
 Attention :
Il ne faut pas mettre "00" car le programme supprimerait alors ces 2 chiffres.

Programme

Nous allons maintenant nous atteler à la pratique.

Il faut commencer par créer une liste que nous allons appeler "ALPHABET", où nous allons mettre tous les éléments listés ci-dessus dans le bon ordre.

Info
 Info :
Vous pouvez voir et copier tout le script de chiffrement/déchiffrement dans votre sac-à-dos en cliquant sur "voir à l'intérieur"

Élément de séparation

Principe

Nous allons maintenant voir comment stocker une liste dans une variable. Il faut choisir un élément de séparation, quand le programme le rencontrera, il devra passer à l'élément suivant.

Attention
 Attention :
Il ne faut pas qu'il apparaisse dans votre liste de caractères.
Attention
 Attention :
Il doit être de deux caractères, comme le reste de la liste.

Nous allons donc choisir comme séparateur 99. Le programme analysera comme ci-dessus, mais il rajoutera ses éléments à une liste, et quand il rencontrera 99, il ouvrira un nouvel élément.

Programme

Nous allons maintenant nous atteler à la pratique. Vous y trouverez toutes les informations nécessaires.

Info
 Info :
Vous pouvez lancer le projet facilement, tout est dit dedans
Info
 Info :
Cliquez ici pour accéder au projet, et mettre les scripts dans le sac à dos

Comment dépasser les limites des listes cloud

Principe

Les listes cloud ont les mêmes limites que les variables cloud. Il faut donc trouver une façon d'agrandir les listes cloud.

coller les variables cloud

Principe

Coller les variables cloud consiste à les considérer comme une seule variable, ce qui permet d'avoir une variable de 2560 caractères.

Attention
 Attention :
Il reste une limite, 2560 caractères, ce qui équivaut, dans le cadre d'une liste et du codage présenté ci-dessus à environ 1200 caractères, ce qui reste finalement assez peu.
Programme

Nous allons maintenant passer à la partie pratique. Ce programme divise 1 variable en 5 variables cloud, ce qui lui permet d'atteindre une capacité de 1280 caractères.

Info
 Info :
Cliquez ici pour accéder au projet, et mettre les scripts dans le sac à dos

2 listes

Principe

Une liste simple possède 2 propriétés qui nous intéressent:

  • Elles sont quasiment infinies(200 000 éléments maximum)
  • Quand vous, le propriétaire du projet, ajoutez un élément à une liste, il s'enregistre et ne s'efface pas à la réinitialisation du projet.

Vous pouvez donc, quand votre liste cloud est remplie, la décharger dans une autre liste manuellement, afin qu'elle s'enregistre.

Programme

Il faut que vous vous créiez une deuxième liste. De plus, vous devrez rajouter à votre projet un programme qui compte la longueur de votre variable cloud s'occupant de la liste cloud, et, quand il commence à atteindre ses limites, vous prévenir quand vous lancez le projet.

Attention
 Attention :
Cette idée marche pour des petits ou moyens projets, mais, quand votre liste grandit, il peut se poser une question de temps.(Cela prend beaucoup de temps, et, dans de grands projets la liste cloud se remplirait trop rapidement.)
Info
 Info :
Le plus pratique est donc d'allier ces deux techniques
Cet article fait partie de la catégorie des tutos
Tous les articles de cette catégorie :