De Scratch Wiki en Français

(Page terminée)
m (Les blocs de valeur : problème de titre réglé)
Ligne 38 : Ligne 38 :
 
* 1 bloc d'[[Scratch Wiki Accueil/les blocs/extensions|extension]]
 
* 1 bloc d'[[Scratch Wiki Accueil/les blocs/extensions|extension]]
  
===Les blocs de valeur===
+
==Les blocs de valeur==
 
[[Fichier:Bloc-Forme-Reporteur.svg ‎|100px|thumb|right|La forme des blocs de valeur]]
 
[[Fichier:Bloc-Forme-Reporteur.svg ‎|100px|thumb|right|La forme des blocs de valeur]]
 
Les blocs de valeur (aussi appelés « reporter », mot anglais transparent) possèdent et renvoient des valeurs, qui peuvent être des nombres ou du texte (ce texte pouvant contenir des chiffres).
 
Les blocs de valeur (aussi appelés « reporter », mot anglais transparent) possèdent et renvoient des valeurs, qui peuvent être des nombres ou du texte (ce texte pouvant contenir des chiffres).

Version du 7 mars 2018 à 19:24


Les différentes formes de blocs

Sur Scratch, tous les blocs n'ont pas la même forme.
La forme d'un bloc détermine là où ils peuvent se trouver dans votre programme, afin d'éviter les erreurs qui rendraient votre script inutilisable.

Voici la liste de toutes les formes de blocs :

Blocs de tête

La forme des blocs de tête

Les blocs de tête (aussi appelés « hat », ce qui veut dire en anglais « chapeau ») ont pour fonction de lancer le reste du script (c'est-à-dire qu'ils exécutent les blocs en-dessous d'eux).

Le haut des blocs de tête est arrondi, pour ne pas pouvoir mettre de bloc au-dessus. En effet, ce bloc doit obligatoirement être placé au début d'un script (pile de blocs).
Egalement, pour qu'un script puisse être exécuté, il doit obligatoirement comporter un bloc de tête.

Sur Scratch, il y a 11 blocs de tête (sans compter les blocs personnalisés). Ce sont :

Les blocs d'empilement

La forme des blocs d'empilement

Les blocs d'empilement (aussi appelés « stack », ce qui veut dire en anglais « pile ») sont les blocs les plus communs, qui exécutent les commandes les plus basiques.

Ces blocs se placent au-dessus d'un bloc de fin, d'un bloc de condition ou d'un autre bloc d'empilement et au-dessous d'un bloc de tête, d'un bloc de condition ou d'un autre bloc d'empilement.

Sur Scratch, il y a 77 blocs d'empilement. Ils sont répartis dans tous les types de blocs, sauf les opérateurs.

Les blocs booléens

La forme des blocs booléens

Les blocs booléens expriment si une condition est remplie ou non. En effet, ils renvoient soit « true » (vrai), soit « false » (faux).

Ils ont une forme d’hexagone (6 côtés) allongé. Ils ne peuvent être placés que dans des entrées booléennes (des trous dans des blocs eux aussi en forme d'hexagone), qui sont pour la plupart dans des blocs en forme de C.

Sur Scratch, on dénombre 13 blocs booléens. Ce sont :

Les blocs de valeur

La forme des blocs de valeur

Les blocs de valeur (aussi appelés « reporter », mot anglais transparent) possèdent et renvoient des valeurs, qui peuvent être des nombres ou du texte (ce texte pouvant contenir des chiffres).

Ils ont une forme de rectangle arrondi et ne peuvent être insérés que dans les ronds blancs ou les rectangles blancs, à l'intérieur de certains blocs.

Sur Scratch, il y a un peu plus de 30 blocs de valeur différents, dans plusieurs catégories, notamment les capteurs et les opérateurs. C'est également la forme des variables et des listes.

Les blocs en forme de C

La forme des blocs en forme de C

Les blocs en forme de C (nommés ainsi car ils ont une forme de C, comme vous le voyez ci-contre), sont des blocs qui expriment une répétition (boucle) ou une condition (avec un bloc booléen). - name - border-color - background-color - file

   - text

Ils se placent comme des blocs d'empilement, à la seule différence que l'on peut placer d'autres blocs d'empilement à l'intérieur. Ces blocs seront alors légèrement décalés vers la droite.

On compte 5 blocs en forme de C (ou de E) sur Scratch. Ce sont 5 blocs de contrôle.

Les blocs de fin

La forme des blocs de fin

Les blocs de fin (aussi appelés « cap » en anglais) sont des blocs qui se placent à la fin des scripts pour l'arrêter (voire arrêter d'autres choses en même temps).

Ils ont la même forme qu'un bloc d'empilement, au seul détail près qu'ils n'ont pas d'encoche en dessous pour y mettre un autre bloc ensuite. En effet, ce sont eux qui terminent les scripts. Contrairement aux blocs de tête, ils ne sont pas obligatoires, car le script peut s'arrêter tout seul ou même ne jamais s'arrêter.
On peut les placer en-dessous d'un bloc d'empilement ou d'un bloc en forme de C. - name - border-color - background-color - file

   - text

Scratch ne possède que 2 blocs de fin différents. Ce sont les blocs de contrôle « stop [ v] » et « supprimer ce clone ».