De Scratch Wiki en Français

m
Ligne 13 : Ligne 13 :
  
 
*Le fait de devoir plusieurs fois utiliser les mêmes blocs, dans différents scripts d'un même lutin.
 
*Le fait de devoir plusieurs fois utiliser les mêmes blocs, dans différents scripts d'un même lutin.
*Les variables du bloc: exactement pareil que des variables classiques, sauf que, au lieu de devoir les répéter plusieurs fois, on les insère à un seul endroit lors de la création du bloc.Ces variables sont internes au bloc, elle ne sont pas utilisables en dehors. Cela revient un peu schématiquement à faire des variables de variables.
+
*Les variables du bloc: exactement pareil que des variables classiques, sauf que, au lieu de devoir les répéter plusieurs fois, on les insère à un seul endroit lors de la création du bloc.Ces variables sont internes au bloc. Cela revient un peu schématiquement à faire des variables modifiable que quand on exécute un bloc.
  
 
Par exemple :
 
Par exemple :
  
 
<scratchblocks>
 
<scratchblocks>
définir (essais::custom-arg) essais
+
 
répéter (essais::custom-arg) fois
+
définir dire (mot :: custom-arg) pendant (temps) et le répéter (nbr :: custom-arg) fois si <comme tu veux :: custom-arg>
     avancer de (essais::custom-arg) pas
+
répéter (nbr :: custom-arg) fois  
    attendre (essais::custom-arg) secondes
+
  si <comme tu veux :: custom-arg> alors
fin
+
     dire (mot :: custom-arg) pendant (tempo :: custom-arg) secondes
 +
  sinon
 +
    demander [qu'es que je dit ?] et attendre
 +
    dire (réponse) pendant (ma variable) et le répéter (ma variable 2) fois si <(nom d'utilisateur) = [guiguipripri]> :: custom
 +
  end
 +
end
 
</scratchblocks>
 
</scratchblocks>
 
 
Cela fait une variable utilisée une fois au lieu de plusieurs.
 
Cela fait une variable utilisée une fois au lieu de plusieurs.
  
Ligne 39 : Ligne 43 :
 
Lorsque vous cliquez sur "Créer un bloc", l'outil de création de bloc permet à celui-ci d'avoir des entrées de données et plein d'autres choses : en cliquant sur "Options", vous avez accès à tous ces suppléments, dans l'ordre :
 
Lorsque vous cliquez sur "Créer un bloc", l'outil de création de bloc permet à celui-ci d'avoir des entrées de données et plein d'autres choses : en cliquant sur "Options", vous avez accès à tous ces suppléments, dans l'ordre :
  
=== Entrée nombre ===
+
=== Entrée nombre ou texte ===
  
 
"Ajouter un entrée nombre" permet de mettre une entrée ne pouvant contenir que des nombres ou une variable, de ce type :
 
"Ajouter un entrée nombre" permet de mettre une entrée ne pouvant contenir que des nombres ou une variable, de ce type :
  
 
<scratchblocks>
 
<scratchblocks>
nombre (variable)::custom
+
nombre ou texte (ma variable)::custom
 
</scratchblocks>
 
</scratchblocks>
 
ou
 
ou
 
<scratchblocks>
 
<scratchblocks>
nombre (12345)::custom
+
nombre ou texte (123 bonjour)::custom
</scratchblocks>
 
 
 
=== Chaîne de caractères ===
 
 
 
"Ajouter une chaîne de caractères" permet de mettre une entrée pouvant contenir du texte, des nombres ou une variable, de ce type :
 
 
 
<scratchblocks>
 
texte (variable) ou [12345] ou [texte] :: custom
 
 
</scratchblocks>
 
</scratchblocks>
  
Ligne 67 : Ligne 63 :
 
</scratchblocks>
 
</scratchblocks>
  
=== Texte label ===
+
=== ajouter une étiquette ===
  
Et enfin, "Ajouter le texte du label" permet tout simplement d'écrire sur le bloc du texte entre les différentes entrées.
+
Et enfin, "Ajouter une étiquette" permet tout simplement d'écrire sur le bloc du texte entre les différentes entrées.
  
 
<scratchblocks>
 
<scratchblocks>

Version du 21 janvier 2020 à 15:12


Les blocs personnalisés


Introduction:

Voici les blocs personnalisés (de l'anglais "custom blocs").

Les blocs, voici quelque chose qui pose beaucoup de problèmes aux Scratchers. Combien de fois avons-nous vu des sujets de discussion parlant de ça?

Ne cherchez plus, l'explication est ici!


Utilisation courante

Ces blocs sont des "raccourcis", pour ainsi dire, afin d'éviter deux cas courants:

  • Le fait de devoir plusieurs fois utiliser les mêmes blocs, dans différents scripts d'un même lutin.
  • Les variables du bloc: exactement pareil que des variables classiques, sauf que, au lieu de devoir les répéter plusieurs fois, on les insère à un seul endroit lors de la création du bloc.Ces variables sont internes au bloc. Cela revient un peu schématiquement à faire des variables modifiable que quand on exécute un bloc.

Par exemple :


définir dire (mot :: custom-arg) pendant (temps) et le répéter (nbr :: custom-arg) fois si <comme tu veux :: custom-arg>
répéter (nbr :: custom-arg) fois 
  si <comme tu veux :: custom-arg> alors 
    dire (mot :: custom-arg) pendant (tempo :: custom-arg) secondes
  sinon 
    demander [qu'es que je dit ?] et attendre
    dire (réponse) pendant (ma variable) et le répéter (ma variable 2) fois si <(nom d'utilisateur) = [guiguipripri]> :: custom
  end
end

Cela fait une variable utilisée une fois au lieu de plusieurs.

  • Il existe également une troisième raison courante de l'utilisation des blocs : la compréhension des scripts. Beaucoup de gens crééent le bloc
3D :: custom

Pour ne l'utiliser qu'une seule fois.

Les options

Lorsque vous cliquez sur "Créer un bloc", l'outil de création de bloc permet à celui-ci d'avoir des entrées de données et plein d'autres choses : en cliquant sur "Options", vous avez accès à tous ces suppléments, dans l'ordre :

Entrée nombre ou texte

"Ajouter un entrée nombre" permet de mettre une entrée ne pouvant contenir que des nombres ou une variable, de ce type :

nombre ou texte (ma variable)::custom

ou

nombre ou texte (123 bonjour)::custom

Entrée boléenne

"Ajouter une entrée booléenne" permet d'ancrer dans les blocs des blocs comme celui-ci :

booléen <[] = []> ou <> ::custom//avec un opérateur et sans opérateur

ajouter une étiquette

Et enfin, "Ajouter une étiquette" permet tout simplement d'écrire sur le bloc du texte entre les différentes entrées.

chanter (10) fois la chanson de [la macaréna] si <((nombre1)+(3))>(5)> ::custom

Cette catégorie ne contient actuellement aucune page ni fichier multimédia.