De Scratch Wiki en français

m
 
(41 versions intermédiaires par 8 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
----
+
{{Titre|Les blocs personnalisés}}
<div style="margin: 0.5em; padding: 0.25em 0.9em;"><center><span style="font-size:2em">'''Les autres blocs'''</span></center></div>
 
----
 
  
 
==Introduction:==
 
==Introduction:==
Voici les autres blocs (de l'anglais "custom blocs" (qui veut dire "blocs modifiables").
+
Voici les blocs personnalisés (de l'anglais "custom blocks").
  
Les blocs, voici quelque chose qui pose beaucoup de problèmes aux Scratchers. Combien de fois avons-nous vu des sujets de discussion parlant de ça?
+
[[:Catégorie:Blocs|Les blocs]], voici quelque chose qui pose beaucoup de problèmes aux Scratchers. Combien de fois avons-nous vu des sujets de discussion parlant de ça?
  
 
Ne cherchez plus, l'explication est ici!
 
Ne cherchez plus, l'explication est ici!
Ligne 12 : Ligne 10 :
  
 
==Utilisation courante==
 
==Utilisation courante==
Ces blocs sont des "raccourcis", pour ainsi dire, afin d'éviter deux cas courants:
+
Ces blocs sont utiles dans plusieurs cas :
  
*Le fait de devoir plusieurs fois utiliser les mêmes blocs, dans différents scripts d'un même lutin.
+
# Éviter de devoir utiliser plusieurs fois les mêmes blocs, '''dans différents scripts d'un même sprite'''.
*Les variables du bloc: exactement pareil que des variables classiques, sauf que, au lieu de devoir les répéter plusieurs fois, on les insère à un seul endroit lors de la création du bloc.Ces variables sont internes au bloc, elle ne sont pas utilisables en dehors. Cela revient un peu schématiquement à faire des variables de variables.
+
# Éviter de devoir utiliser plusieurs fois les mêmes blocs '''avec des valeurs différentes'''.
 +
# Séparer son code pour mieux s'y retrouver, chaque bloc a alors une fonction bien spécifique.
  
Par exemple :
+
==Les options==
 +
 
 +
Lorsque vous cliquez sur "Créer un bloc", l'outil de création de bloc permet à celui-ci d'avoir des entrées de données et plein d'autres choses : en cliquant sur "Options", vous avez accès à tous ces suppléments, dans l'ordre :
 +
 
 +
===Entrée nombre ou texte===
 +
 
 +
"Ajouter une entrée nombre" permet d'ajouter une entrée ne pouvant contenir que des nombres, du texte ou une variable : <sb>variable (ma variable)::custom // avec une variable</sb>, <sb>nombre [123]::custom // avec un nombre</sb> ou <sb>nombre [texte]::custom // avec du texte</sb>
 +
 
 +
===Entrée booléenne===
 +
 
 +
"Ajouter une entrée booléenne" permet d'ancrer dans les blocs des blocs comme celui-ci : <sb>booléen <[] = []> ou <> ::custom//avec un opérateur et sans opérateur</sb>
 +
 
 +
===Ajouter une étiquette===
 +
 
 +
Et enfin, "Ajouter une étiquette" permet tout simplement d'écrire sur le bloc du texte entre les différentes entrées :
  
 
<scratchblocks>
 
<scratchblocks>
définir (essais) essais
+
chanter (10) fois la chanson de [la macaréna] si <((nombre1)+(3))>(5)> ::custom // ici "fois la chanson de", "si"
répéter (essais) fois
 
    avancer de (essais)
 
    attendre (essais) secondes
 
end
 
 
</scratchblocks>
 
</scratchblocks>
  
Cela fait une variable utilisée une fois au lieu de plusieurs.
+
==Exemples==
  
*Il existe également une troisième raison courante de l'utilisation des blocs : la compréhension des scripts. Beaucoup de gens crééent le bloc
+
<scratchblocks>
 +
mettre l'effet [fantôme v] à (100)
 +
répéter (10) fois
 +
ajouter (-10) à l'effet [fantôme v]
 +
fin
 +
attendre jusqu'à ce que <touche (espace v) pressée?>
 +
répéter (10) fois
 +
ajouter (10) à l'effet [fantôme v]
 +
fin
 +
costume suivant
 +
répéter (10) fois
 +
ajouter (-10) à l'effet [fantôme v]
 +
fin
 +
attendre jusqu'à ce que <touche (espace v) pressée?>
 +
répéter (10) fois
 +
ajouter (10) à l'effet [fantôme v]
 +
fin
 +
costume suivant
 +
répéter (10) fois
 +
ajouter (-10) à l'effet [fantôme v]
 +
fin
 +
attendre jusqu'à ce que <touche (espace v) pressée?>
 +
répéter (10) fois
 +
ajouter (10) à l'effet [fantôme v]
 +
fin
 +
costume suivant
 +
répéter (10) fois
 +
ajouter (-10) à l'effet [fantôme v]
 +
fin
 +
</scratchblocks>
 +
 
 +
peut devenir
  
 
<scratchblocks>
 
<scratchblocks>
3D :: custom
+
mettre l'effet [fantôme v] à (100)
 +
répéter (10) fois
 +
ajouter (-10) à l'effet [fantôme v]
 +
fin
 +
attendre jusqu'à ce que <touche (espace v) pressée?>
 +
transition
 +
attendre jusqu'à ce que <touche (espace v) pressée?>
 +
transition
 +
attendre jusqu'à ce que <touche (espace v) pressée?>
 +
transition
 +
 
 +
 
 +
définir transition
 +
répéter (10) fois
 +
ajouter (10) à l'effet [fantôme v]
 +
fin
 +
costume suivant
 +
répéter (10) fois
 +
ajouter (-10) à l'effet [fantôme v]
 +
fin
 
</scratchblocks>
 
</scratchblocks>
  
Pour ne l'utiliser qu'une seule fois.
+
et peut même prendre des paramètres
 +
 
 +
<scratchblocks>
 +
mettre l'effet [fantôme v] à (100)
 +
répéter (10) fois
 +
ajouter (-10) à l'effet [fantôme v]
 +
fin
 +
attendre jusqu'à ce que <touche (espace v) pressée?>
 +
transition [fantôme]  en (10) fois avec (100)
 +
attendre jusqu'à ce que <touche (espace v) pressée?>
 +
transition [fantôme]  en (10) fois avec (100)
 +
attendre jusqu'à ce que <touche (espace v) pressée?>
 +
transition [fantôme]  en (10) fois avec (100)
 +
 
 +
 
 +
définir transition (nom transition)  en (durée) fois avec (effet max)
 +
répéter (durée) fois
 +
ajouter ((effet max) / (durée)) à l'effet (nom transition)
 +
fin
 +
costume suivant
 +
répéter (durée) fois
 +
ajouter ((0) - ((effet max) / (durée))) à l'effet (nom transition)
 +
fin
 +
</scratchblocks>
  
Quand tu cliques sur "Créer un bloc", l'outil de création de bloc permet à celui-ci d'avoir des entrées de données et plein d'autres choses : en cliquant sur "Options", tu as accès à tous ces suppléments (je les ai mis dans l'ordre) :
+
[[en:Custom_Blocks]]
-"Ajouter un entrée nombre" permet de mettre une variable dans le bloc ou des nombres, qui seront réutilisables dans la programmation du bloc ;
+
[[Catégorie: Blocs|P]]
-"Ajouter une chaîne de caractères" permet de mettre une variable dans le bloc ou du texte, qui seront, comme pour tous les suppléments, réutilisables dans la programmation du bloc ;
 
-"Ajouter une entrée booléenne" permet d'ancrer dans les blocs des blocs comme celui-ci : <scratchblocks>
 
<[] = []>
 
</scratchblocks> ;
 
-Et enfin, "Ajouter le texte du label" permet d'ancrer du texte sur le bloc.
 

Version actuelle datée du 29 mai 2021 à 22:31


Les blocs personnalisés


Introduction:

Voici les blocs personnalisés (de l'anglais "custom blocks").

Les blocs, voici quelque chose qui pose beaucoup de problèmes aux Scratchers. Combien de fois avons-nous vu des sujets de discussion parlant de ça?

Ne cherchez plus, l'explication est ici!


Utilisation courante

Ces blocs sont utiles dans plusieurs cas :

  1. Éviter de devoir utiliser plusieurs fois les mêmes blocs, dans différents scripts d'un même sprite.
  2. Éviter de devoir utiliser plusieurs fois les mêmes blocs avec des valeurs différentes.
  3. Séparer son code pour mieux s'y retrouver, chaque bloc a alors une fonction bien spécifique.

Les options

Lorsque vous cliquez sur "Créer un bloc", l'outil de création de bloc permet à celui-ci d'avoir des entrées de données et plein d'autres choses : en cliquant sur "Options", vous avez accès à tous ces suppléments, dans l'ordre :

Entrée nombre ou texte

"Ajouter une entrée nombre" permet d'ajouter une entrée ne pouvant contenir que des nombres, du texte ou une variable : variable (ma variable)::custom // avec une variable, nombre [123]::custom // avec un nombre ou nombre [texte]::custom // avec du texte

Entrée booléenne

"Ajouter une entrée booléenne" permet d'ancrer dans les blocs des blocs comme celui-ci : booléen <[] = []> ou <> ::custom//avec un opérateur et sans opérateur

Ajouter une étiquette

Et enfin, "Ajouter une étiquette" permet tout simplement d'écrire sur le bloc du texte entre les différentes entrées :

chanter (10) fois la chanson de [la macaréna] si <((nombre1)+(3))>(5)> ::custom // ici "fois la chanson de", "si"

Exemples

mettre l'effet [fantôme v] à (100)
répéter (10) fois
ajouter (-10) à l'effet [fantôme v]
fin
attendre jusqu'à ce que <touche (espace v) pressée?>
répéter (10) fois
ajouter (10) à l'effet [fantôme v]
fin
costume suivant
répéter (10) fois
ajouter (-10) à l'effet [fantôme v]
fin
attendre jusqu'à ce que <touche (espace v) pressée?>
répéter (10) fois
ajouter (10) à l'effet [fantôme v]
fin
costume suivant
répéter (10) fois
ajouter (-10) à l'effet [fantôme v]
fin
attendre jusqu'à ce que <touche (espace v) pressée?>
répéter (10) fois
ajouter (10) à l'effet [fantôme v]
fin
costume suivant
répéter (10) fois
ajouter (-10) à l'effet [fantôme v]
fin

peut devenir

mettre l'effet [fantôme v] à (100)
répéter (10) fois
ajouter (-10) à l'effet [fantôme v]
fin
attendre jusqu'à ce que <touche (espace v) pressée?>
transition
attendre jusqu'à ce que <touche (espace v) pressée?>
transition
attendre jusqu'à ce que <touche (espace v) pressée?>
transition


définir transition
répéter (10) fois
ajouter (10) à l'effet [fantôme v]
fin
costume suivant
répéter (10) fois
ajouter (-10) à l'effet [fantôme v]
fin

et peut même prendre des paramètres

mettre l'effet [fantôme v] à (100)
répéter (10) fois
ajouter (-10) à l'effet [fantôme v]
fin
attendre jusqu'à ce que <touche (espace v) pressée?>
transition [fantôme]  en (10) fois avec (100)
attendre jusqu'à ce que <touche (espace v) pressée?>
transition [fantôme]  en (10) fois avec (100)
attendre jusqu'à ce que <touche (espace v) pressée?>
transition [fantôme]  en (10) fois avec (100)


définir transition (nom transition)  en (durée) fois avec (effet max)
répéter (durée) fois
ajouter ((effet max) / (durée)) à l'effet (nom transition)
fin
costume suivant
répéter (durée) fois
ajouter ((0) - ((effet max) / (durée))) à l'effet (nom transition)
fin

Cette catégorie ne contient actuellement aucune page ni fichier multimédia.

Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.