De Scratch Wiki en Français

(Utilisation courante : traduction de "défine" en "définir")
Ligne 4 : Ligne 4 :
  
 
==Introduction:==
 
==Introduction:==
Voici les autres blocs (de l'anglais "custom blocs" qui veut dire "blocs modifiables").
+
Voici les autres blocs (de l'anglais "custom blocs" (qui veut dire "blocs modifiables").
  
 
Les blocs, voici quelque chose qui pose beaucoup de problèmes aux Scratchers. Combien de fois avons-nous vu des sujets de discussion parlant de ça?
 
Les blocs, voici quelque chose qui pose beaucoup de problèmes aux Scratchers. Combien de fois avons-nous vu des sujets de discussion parlant de ça?
  
Ne cherchez plus, l'explication ici!
+
Ne cherchez plus, l'explication est ici!
  
  
Ligne 36 : Ligne 36 :
  
 
Pour ne l'utiliser qu'une seule fois.
 
Pour ne l'utiliser qu'une seule fois.
 +
 +
Quand tu cliques sur "Créer un bloc", l'outil de création de bloc permet à celui-ci d'avoir des entrées de données et plein d'autres choses : en cliquant sur "Options", tu as accès à tous ces suppléments (je les ai mis dans l'ordre) :
 +
-"Ajouter un entrée nombre" permet de mettre une variable dans le bloc ou des nombres, qui seront réutilisables dans la programmation du bloc ;
 +
-"Ajouter une chaîne de caractères" permet de mettre une variable dans le bloc ou du texte, qui seront, comme pour tous les suppléments, réutilisables dans la programmation du bloc ;
 +
-"Ajouter une entrée booléenne" permet d'ancrer dans les blocs des blocs comme celui-ci : <scratchblocks>
 +
<[] = []>
 +
</scratchblocks> ;
 +
-Et enfin, "Ajouter le texte du label" permet d'ancrer du texte sur le bloc.

Version du 28 avril 2017 à 09:55


Les autres blocs

Introduction:

Voici les autres blocs (de l'anglais "custom blocs" (qui veut dire "blocs modifiables").

Les blocs, voici quelque chose qui pose beaucoup de problèmes aux Scratchers. Combien de fois avons-nous vu des sujets de discussion parlant de ça?

Ne cherchez plus, l'explication est ici!


Utilisation courante

Ces blocs sont des "raccourcis", pour ainsi dire, afin d'éviter deux cas courants:

  • Le fait de devoir plusieurs fois utiliser les mêmes blocs, dans différents scripts d'un même lutin.
  • Les variables du bloc: exactement pareil que des variables classiques, sauf que, au lieu de devoir les répéter plusieurs fois, on les insère à un seul endroit lors de la création du bloc.Ces variables sont internes au bloc, elle ne sont pas utilisables en dehors. Cela revient un peu schématiquement à faire des variables de variables.

Par exemple :

définir (essais) essais
répéter (essais) fois
    avancer de (essais)
    attendre (essais) secondes
end

Cela fait une variable utilisée une fois au lieu de plusieurs.

  • Il existe également une troisième raison courante de l'utilisation des blocs : la compréhension des scripts. Beaucoup de gens crééent le bloc
3D :: custom

Pour ne l'utiliser qu'une seule fois.

Quand tu cliques sur "Créer un bloc", l'outil de création de bloc permet à celui-ci d'avoir des entrées de données et plein d'autres choses : en cliquant sur "Options", tu as accès à tous ces suppléments (je les ai mis dans l'ordre) : -"Ajouter un entrée nombre" permet de mettre une variable dans le bloc ou des nombres, qui seront réutilisables dans la programmation du bloc ; -"Ajouter une chaîne de caractères" permet de mettre une variable dans le bloc ou du texte, qui seront, comme pour tous les suppléments, réutilisables dans la programmation du bloc ;

-"Ajouter une entrée booléenne" permet d'ancrer dans les blocs des blocs comme celui-ci :
<[] = []>
 ;

-Et enfin, "Ajouter le texte du label" permet d'ancrer du texte sur le bloc.